Inspecteur des impôts tué par un brocanteur : il pourrait s’agir “d’un acte prémédité”, explique le procureur

ce qui est important
Lorsqu’un inspecteur des impôts a été tué lors d’un contrôle chez un brocanteur du Pas-de-Calais, le procureur de la République d’Arras, Sylvain Barbier Sainte-Marie, a expliqué mardi 22 novembre que l’acte pouvait être planifié à l’avance.

Le procureur de la République d’Arras, Sylvain Barbier Sainte-Marie est intervenu mardi 22 novembre pour présenter plusieurs faits concernant le décès d’un contrôleur des impôts tué par un brocanteur le lundi 21 novembre à Bullecourt dans le Pas- dé. -Calais.

A lire aussi :
Inspecteur des impôts tué par un brocanteur dans le Pas-de-Calais : ce que l’on sait du meurtre de l’homme de 43 ans

Le rendez-vous était donné à 14h.

Selon lui, un auditeur public de 43 ans, le responsable de la cellule d’audit d’Arras et ses confrères se sont rendus chez le prévenu à 14 heures à Bullecourt. “Le rendez-vous a été pris dans le cadre de l’examen définitif de la situation de son entreprise spécialisée dans l’achat de biens d’occasion. L’intervention avait pour but de vérifier les comptes de l’entreprise, qui se déroule dans un programme engagé à partir de mai 2022 ,” le procureur. a dit.

Lire Aussi :  Jeune homme abattu en pleine rue à Alès : ce que l'on sait de la mort de Merouane, 23 ans

Il a appelé son ex-femme à 16 heures.

Le brocanteur appelait alors son ex-femme vers 16 heures pour lui demander de s’y rendre. Arrivé sur les lieux du crime, son compagnon aurait vu l’inspecteur attaché à une chaise et aurait prévenu la police à 6h08. Soudain, la police a découvert que l’inspecteur était en état d’arrestation et très effrayé. Gisant sur le sol se trouvait le corps de son collègue qui avait huit blessures au ventre. De plus, le corps de l’accusé a été retrouvé près du fusil.

Lire Aussi :  EN DIRECT - France-Danemark (0-0) : une domination stérile des Bleus à la pause

Coups dans le dos et la poitrine

Selon le communiqué du procureur, l’inspecteur des impôts a également été arrêté et est décédé des suites de coups de couteau “dans le dos et la poitrine”. Des traces d’autodéfense ont également été retrouvées sur son corps. La deuxième victime, âgée de 39 ans, “n’a pas été blessée physiquement mais a été très traumatisée psychologiquement”. Le brocanteur allait se suicider en se tirant une balle dans la poitrine avec une arme à feu.

A lire aussi :
Inspecteur des impôts tué par un brocanteur dans le Pas-de-Calais : un péage sera versé ce mercredi à la victime

Les instruments ont été retrouvés

Des enquêtes sur le “meurtre” et “l’enlèvement” ont été ouvertes car “les premières preuves indiquent un acte prémédité”. En effet, le mis en cause savait qu’il recevrait les inspecteurs. Au même moment, des fers ont été retrouvés attachés aux sièges où étaient assises les deux victimes.

Lire Aussi :  Coupe du monde 2022. La France peut faire la passe de deux, l'Argentine doit se reprendre... le programme du jour au Qatar

Un brocanteur connu de la justice pour des actes violents

Concernant le casier judiciaire de l’accusé, il était connu de la justice pour “des actes de violence contre des enfants lors de conflits”. Après avoir plaidé coupable, le prévenu avait suivi un cours de prévention de la violence en 2019. Actuellement, l’audience est en cours et l’autopsie des deux personnes décédées devrait être faite d’ici une semaine “pour clarifier les premières constatations des médecins légistes qui s’y sont rendus. ”

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button