le docu choc sur une bombe à retardement climatique

Publié le 31 janvier 2023

C’est un référendum signé en France 5. 20 à 30 millions de puits de pétrole, “puits zombies”, émettent encore des gaz à effet de serre et des composés dangereux. Certains sont oubliés dans les zones désertiques tandis que d’autres, à proximité des habitations, menacent la vie des habitants. Le documentaire “Ghosts of Oil” dénonce la véritable “bombe à retardement” dans laquelle de nombreuses compagnies gazières et pétrolières se déresponsabilisent.

Une ambiance déserte, des pompes rouillées et un sifflet silencieux. Cette triste situation, constatée notamment aux États-Unis et au Canada, est celle des “zombies springs”. Ces vieux puits de pétrole abandonnés émettent du méthane, un gaz à effet de serre plus puissant que le CO2, le pétrole et d’autres composés nocifs depuis des décennies, parfois 100 ans. 20 à 30 millions de forages non remplis ou mal remplis seront abandonnés par l’industrie pétrolière dans le monde.

Lire Aussi :  France : quand la télévision gratuite boycotte la Coupe du monde de foot au Qatar...

Le documentaire bouleversant “Les Fantômes du pétrole”, disponible en ligne sur France TV, révèle un héritage toxique. Des maisons ont explosé à Bradford, en Pennsylvanie ou près de New York sous la pression du méthane. Dans certaines régions, les nappes phréatiques sont contaminées et les habitants sont empoisonnés par des gaz comme le benzène, un cancérigène. Cette enquête, menée depuis plus de trois ans par la journaliste Audrey Gloaguen, critique les stratégies mises en place par certaines entreprises pour éviter l’engagement de connecter ces sources.

Chasse aux sources “zombies”.

L’impact de ces fuites sur le réchauffement climatique est indéniable compte tenu du nombre impressionnant de fermes abandonnées. Une étude publiée dans Science a rapporté que 1 800 gaz méthane ont été trouvés dans l’atmosphère. Cependant, la résolution de l’image n’est pas suffisante pour obtenir une mesure précise. D’autres zones ont été passées au crible, comme l’Ohio, où les puits abandonnés représentent 21% des émissions de gaz à effet de serre de l’industrie gazière selon une étude rapportée par Bloomberg.

Lire Aussi :  Olivier Véran espère que "cette expression populaire ne se transformera pas en blocage"

Dans le documentaire, Audrey Gloaguen part à la rencontre de lanceurs d’alerte en Allemagne, en France et en Angleterre. C’est vraiment une chasse aux sources. C’est ainsi que Greenpeace traverse la mer du Nord avec son navire Esperanza. Aussi, des drones équipés de magnétomètres survolent les forêts californiennes pour fournir de précieuses données.

Les entreprises se déresponsabilisent

Alors qui devrait fermer ces sources ? Des coûts surprenants restent dans de nombreux cas supportés par les États. Certaines entreprises responsables du forage ont fait faillite, réduisant ainsi la pollution et les travaux de remise en état, d’autres trouvent de nouveaux moyens d’échapper à leurs responsabilités. De nombreux puits de pause qui ne produisent plus, libèrent des gaz ou d’autres composés. “La Californie compte 36 000 puits inactifs. Plus longtemps que je ne suis en vie. Il n’y a peut-être pas assez d’argent pour tous les nettoyer”, averti dans le documentaire Clark Williams Derry, analyste financier de l’énergie.

Lire Aussi :  Coupe de France. Avant Monaco-RAF, samedi : le club de Rodez à jamais lié à l'épreuve

Pire encore, certains groupes pétroliers créent des sociétés « fictives » pour se décharger de leurs fonctions. Ces entreprises rachètent le support de vie dès la première opération, puis font faillite. Une stratégie qui évite de deviner la démolition de ces sources zombies.

Le documentaire permet à de nombreux participants, victimes ou appelants d’exprimer leurs sentiments. Cependant, les entreprises concernées n’ont pas été consultées. La question est particulièrement brûlante pour les opérations de courte durée comme le gaz de schiste.

Fanny Breuneval



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button