« Les jeunes reviennent sur le devant de la scène avec des revendications fortes »

JVingt-trois ans après la répression de la place Tiananmen, nous assistons à nouveau à des manifestations dans les rues de Pékin et d’autres grandes villes. En fait, les protestations populaires n’ont jamais été totalement absentes en Chine ces dernières décennies, notamment contre les salaires de misère, les confiscations illégales de biens personnels et fonciers, les décisions de justice injustes… et elles ont mis en lumière ces “trente glorieuses” chez le peuple chinois. Elles appartiennent avant tout sociologiquement à la catégorie des protestations sociales, apolitiques, restant souvent locales, spécifiques et de taille limitée. La politique est absente de la sphère publique, à l’exception de rares actes de courage de dissidents isolés rapidement réprimés par les autorités.

Lire Aussi :  International. Six Palestiniens tués après des raids de soldats israéliens

Cette tendance à la dépolitisation est une conséquence de la répression sanglante menée par les autorités en 1989. Mais elle ne peut se faire qu’en améliorant les conditions de vie des Chinois, du moins pour certains d’entre eux. , résultant d’une croissance économique rapide. Le gouvernement a remplacé la politique par l’économie et oblige les citoyens à n’être que des consommateurs. Il achète la paix à la société en lui promettant une certaine prospérité et une liberté encadrée, un contrat implicite bien établi.

Cependant, ce contrat reste fragilisé par le manque de légitimité au niveau politique, gage de justice et de vie sociale harmonieuse. Le gouvernement le sait, et la société aussi, donc la tension continue. “La carotte et [du] coller ” – renmin goi renminbi jiejue (le problème des gens est résolu avec de l’argent, yuan comme la monnaie chinoise “du peuple”) et feirenmin goi zhuanzheng jiejue (“le problème des non-peuples est résolu par la dictature”) – pratiqué habilement et cyniquement par les autorités, sans souci.

Lire Aussi :  au moins trois morts après de nouvelles frappes sur Kiev, où l'eau et l'électricité sont coupées, annoncent les autorités ukrainiennes

Cet empire déguisé en nation

Pendant ce temps, le gouvernement s’enfonce avec une arrogance caractéristique dans une corruption généralisée qui, comme si souvent dans l’histoire du monde, entraîne la société dans la corrosion morale. Cela conduit à une perte de bon sens, de justice, Tranche de painun terme aristotélicien pour l’affection et l’enthousiasme pour les autres.

Lire Aussi :  DIRECT. Guerre en Ukraine : Poutine dit vouloir continuer à frapper les infrastructures énergétiques
Lisez aussi la colonne : Article réservé à nos abonnés “La Chine est revenue à une forme d’autarcie, mais son soft power mondial a largement diminué”

Mais maintenant, il y a une recrudescence soudaine des manifestations dans ce vaste pays, cet empire déguisé en nation. Le phénomène touche des dizaines de villes et une centaine d’universités. Alors, dans ce pays où le régime continue de vilipender jeux vidéo (révolutions de couleur) et “complots” aux Occidentaux à cet égard, les manifestants ont défilé dans les rues et sur les campus.

Il vous reste 53,58% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button