Macron veut briller sur la scène internationale

Lorsqu’il voit arriver des photographes de grandes agences internationales et qu’il est entouré d’autres dirigeants, il agit de manière à se démarquer, à apparaître comme le personnage central. C’est ce qui le maintient dans les plans importants et garde les caméras sur lui.”

Concha Fernandez connaît très bien la stratégie d’image d’Emmanuel Macron. Chaque fois que ce journaliste et iconographe passe en revue les centaines d’images qui arrivent à la rédaction deEl Mundo, elle note que le président français, où qu’il soit, fait en sorte que personne ne l’oublie : en prenant une longueur d’avance sur les autres chefs de gouvernement pour mieux le voir, en choisissant une tenue décontractée et des baskets pour honorer la reine Elizabeth II à la Ardent Chapel portait une chemise d’un blanc immaculé tandis que ses collègues optaient pour la couleur à Bali, lors du dernier G20.

Lire Aussi :  les États-Unis accusent la Corée du Nord d’aider la Russie

L’important est de se démarquer. Être unique. N’être ni comme l’un ni comme l’autre. Voici comment il a réussi : il n’était ni de gauche ni de droite. Il aborde ainsi son deuxième et dernier quinquennat à la présidence de la France (jusqu’en 2027). Son parti Renaissance (ex-La République en marche) cherche déjà un successeur à celui qui a tout misé sur lui et qui n’a pas l’intention de rester un président parmi d’autres en quittant l’Elysée. Non. Macron veut laisser une belle empreinte dans l’histoire, d’où sa démarche ces derniers temps.

Lire Aussi :  C'est confirmé, Saint-Etienne vise un international

Macron joue le rôle de médiateur

Macron rêve d’être un pacificateur”, Macron veut le prix Nobel de la paix… Ces interprétations de l’activité de p

Le reste est réservé aux abonnés…

Dessin de Lausanne
  • Accès à tous les contenus souscrits
  • Maintenir une écriture indépendante
  • Recevez l’alarme mail tous les matins

Nos lecteurs lisent également

Origine de l’article

El Mundo (Madrid)

Fondé en 1989, Le Monde a toujours revendiqué le modèle du journalisme d’investigation à l’américaine, même s’il a parfois eu tendance à privilégier le sensationnalisme au détriment de l’information sérieuse. Sa ligne éditoriale penche vers le côté conservateur.

Lire Aussi :  Le chef olympique russe invité au sommet international

El Mundo a acquis sa réputation en exposant et en dénonçant tous les scandales des dernières années du gouvernement de Felipe González (1993-1996). Le titre appartient désormais au groupe de médias italien RCS Groupe média (Corriere della Sera).

Le site Internet du journal propose de nombreux services, dont Metropoli, un guide de loisirs de la capitale espagnole, Madrid. Il a également une section de voyage et de tourisme appelée Viajes. Le contenu de la version papier est disponible sur la plateforme en ligne Orbite.

Lire la suite

Nos services

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button