Myrkl, la pilule anti-gueule de bois, débarque en France : vrai miracle ou belle arnaque ?

ce qui est important
La promesse est incroyable… de profiter d’une nuit misérable sans gueule de bois le lendemain. L’entreprise suédoise se targue de pouvoir exaucer ce désir grâce à sa pilule Myrkl, qui est un miracle en français, qui détruit 70 % de l’alcool consommé en une heure. Alors, bonne ou mauvaise idée ?

Myrkl, le miracle des lendemains difficiles. C’est en tout cas ce qu’affirme la société suédoise De Faire, qui produit la pilule anti-gueule de bois Myrkl. La pilule a déjà été vendue avec succès au Royaume-Uni et depuis le 6 octobre 2022 certains sites internet et pharmacies proposent ce complément alimentaire à la vente en France.

Comment fonctionne Myrkl ?

Selon le fabricant, la L-cystéine, un acide aminé contenu dans la farine, les vitamines B12 et les probiotiques, contenus dans l’action des aliments peuvent détruire les restes d’alcool dans les intestins. Résultats ? En une heure, le constructeur promet la disparition de 70 % de l’alcool consommé, 50 % en trente minutes.

Lire Aussi :  Equipe de France - Coupe du monde - Une liste de 23 Bleus ou de 26 ? Didier Deschamps face à un dilemme

“En plus de réduire de 70% l’alcool dans le sang, cela réduira les calories de l’alcool de 70%”, a déclaré Frédéric Fernandez, porte-parole de l’organisme. Faire, sur BFMTV. De quoi faire rêver de nombreux passionnés et habitués des lunettes de soleil au lendemain de la soirée. Mais ce miracle ne se produit pas par magie. Dans la boîte de 30 comprimés, il est clairement indiqué que la consommation doit se faire entre une et douze heures avant de boire de l’alcool. De plus, un comprimé ne suffit pas, il en faut deux.

Une expérience très peu scientifique…

Il est toujours ouvert BFMTV, Patrick Dallemand, professeur de chimie médicinale à l’université de Caen-Normandie, juge les recherches menées par le fabricant de ce complément alimentaire comme “très faibles”. Un porte-parole a admis à ses collègues que leurs tests scientifiques n’avaient été menés que sur 24 personnes, dont 10 n’avaient pas suffisamment d’alcoolémie à détecter. De plus, les gens mangeaient l’équivalent d’un verre de vin. Nombre insuffisant de tests.

Lire Aussi :  Ce poids que peut encore avoir la France face aux Etats-Unis… ou pas

En revanche, “en excès, il est possible que des bactéries accélèrent la transformation de l’alcool en eau et en gaz carbonique”, admet Patrick Dallemand. En revanche, Frédéric Fernandez met en avant le taux de satisfaction client de sa marque à 75%.

Encourager les comportements à risque

Un autre problème causé par Myrkl. Une pilule qui fait baisser le taux d’alcoolémie de 70% en une heure… Et les alcootests ? Une encoche peut-elle être autorisée ? Les gens auront-ils la chance de conduire en état d’ébriété ? De nombreuses questions concernent les professionnels. Parce que lorsque l’alcool est détruit dans le sang, ses effets tels qu’une diminution des réflexes. Il est toujours ouvert BFMTV, Dan Véléa, psychologue addictologue “craint que ce type de produit n’encourage une consommation excessive d’alcool”. Au lieu de deux verres, certaines personnes utilisant Myrkl ne se sentent pas à l’aise d’en avoir quatre.

Lire Aussi :  RUGBY. France - Italie : la France écrase l'Italie et rejoint les demi-finales de la coupe du Monde féminine

“Nous refusons toujours les demandes de parrainage de groupes d’étudiants. Myrkl ne doit pas être une excuse pour boire et conduire ou boire dix verres au lieu de trois” s’est défendu Frédéric Fernandez, porte-parole de Myrkl.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button