Rémunération record des grands patrons en France en 2021

La recherche trouve « Des hausses significatives des rémunérations moyennes et médianes sur l’ensemble des indices (CAC 40 et SBF 120, ndlr). Oui, nous sommes dans les archives historiques », a déclaré Jehanne Leroy, directrice de la recherche ESG (critères environnementaux, sociaux et de gouvernance) lors d’une visioconférence avec les médias. Ils sont motivés par les meilleurs résultats post-covid des entreprises en 2021, où les facteurs de revenu sont indiqués.

La rémunération totale moyenne des dirigeants de l’indice CAC 40 a augmenté de 52 %, tandis que celle des PDG de l’indice SBF 120, composé des 120 plus grandes entreprises cotées en France, a progressé de 22 % à 4,5 millions. . Dans les deux cas, cela ne ressemble pas à quinze ans.

Lire Aussi :  quand Boris Johnson se lâche sur la France et l'Allemagne

“L’effet Carlos Tavares”

Ces chiffres pour 2021 ont été obtenus par rapport à 2019, avant la crise sanitaire, et ne sont pas comparés à 2020 qui est considérée comme une année non représentative compte tenu du nombre de managers qui ont mis de côté une partie de leur salaire.

L’augmentation est également due à une “Carlos Tavares est issu de (directeur général du groupe automobile franco-italo-américain) Stellantis (Peugeot-Citroën-Fiat…)”son revenu total (ajusté, variable, actionnaire) a atteint un record jamais vu par Proxinvest, à 66,7 millions d’euros (19,15 millions d’euros selon la société). “C’est la première fois en 15 ans que l’entreprise présente une rémunération totale de plus de 50 millions d’euros”selon le rapport.

Lire Aussi :  Des lecteurs de « Ouest-France » vont débriefer l’entretien d’Emmanuel Macron sur Franceinfo

La rémunération de Carlos Tavares a été rejetée le 15 avril par les actionnaires de Stellantis, mais le vote était consultatif aux Pays-Bas où la société est basée, contrairement à la France où un tel vote est contraignant depuis 2018.

Répartition des salaires

C’est vrai aussi” c’est la première fois en huit ans que la rémunération moyenne des cadres du CAC 40 dépasse 100 % de la rémunération moyenne des salariés », soit 369 fois le SMIC sur 39 heures, selon un rapport qui constate un respect minimal du plafond salarial socialement acceptable (5,12 millions d’euros) calculé par Proxinvest. Au total, 29 dirigeants ont dépassé ce plafond, contre 14 en 2020 et 24 en 2019, ce qui devrait relancer le débat sur le très faible pouvoir d’achat, lui aussi amputé par l’inflation.

Lire Aussi :  Salon Du Made In France, découvrez le programme ! » La lettre économique et politique de PACA

Sur la période 2014-2021, la rémunération moyenne des cadres a augmenté de 83,8 %, soit trois fois plus vite que celle des ouvriers, qui a augmenté de 23,9 %.

La société Proxinvest, qui émet des recommandations de vote aux actionnaires en assemblée générale, se réjouit néanmoins qu’à partir de 2021, toutes les entreprises du CAC 40 aient désormais intégré des conditions de performance ESG dans l’une des rémunérations variables du PDG.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button